Le Palais de justice de Rouen est l’ancien Parlement de Normandie.

Le Palais de Justice est une des quelques réalisations de l’architecture gothique civile de la fin du Moyen Âge en France.

Seule l’aile en retour à gauche de la façade, dans la cour d’honneur, est gothique, construite entre la fin du xve siècle et le début du xvie siècle. On y relève des pinacles, gargouilles et une balustrade flamboyante à la base du toit. L’escalier attenant a été reconstruit par l’architecte Selmersheimen style néogothique champenois au début du xxe siècle et ce, après l’« affaire de l’escalier » avec le démontage de celui réalisé en style néogothique par l’architecte Lucien Lefort, apôtre de l’historicisme à Rouen.

Le corps central est un mélange de styles gothique et renaissance dont la construction embrasse presque tout le xvie siècle. Le décor est plus riche que sur l’aile gothique et la balustrade est radicalement différente.

L’aile en retour de droite est un pastiche néogothique, datant du xixe siècle et remplaçant une ancienne partie de style classique. Également néogothique est la partie donnant sur la rue Jeanne-d’Arc, avec sa tour d’horloge.

L’édifice abritait auparavant l’échiquier de Normandie, devenu parlement de Normandie au xvie siècle. Il serait partiellement l’œuvre de Roulland Le Roux, architecte du bureau des finances (actuel Office de tourisme).

Il a été endommagé deux fois en 1944 : lors du bombardement du 19 avril, l’aile gothique a été détruite et le 26 août la partie centrale gothico-renaissance a aussi été fortement touchée. Les murs en pierre sont restés debout mais les pinacles et les imposantes charpentes en bois de chêne ont été anéanties. Les intérieurs ont été ravagés (dont la magnifique salle des assises avec son plafond à caissons, restauré depuis). Les charpentes ont été remplacées par des carènes de béton. Les parties néogothiques ont échappé à la destruction.

La « Maison sublime » est un monument juif découvert sous l’escalier de droite de la cour d’honneur. Il date du xiie siècle et ses murs préservés de faible hauteur présentent des graffitis en hébreu dont l’inscription suivante : « Que cette maison soit sublime ! », on y voit aussi un lion sculpté. C’était la maison d’un riche bourgeois juif selon certains et selon d’autres 61 une yeshiva.

Informations pratiques :

Coordonnées:

Palais de Justice
36 rue aux Juifs
76000 Rouen

Horaires et tarifs:

Du 01/01/2013 au 31/12/2013
Visite du Parlement (extérieurs uniquement).
Visite du monument juif (intérieur) tous les mardis à 15h, 18 personnes maximum.
Horaire de visite susceptible de changements sans préavis.

 

 
 
Visit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestVisit Us On Youtube